Ahmed Ba, rescapé d’un camp de rétention libyen

En Libye, des camps de rétention privés se sont transformés en prison de haute sécurité où l’on pratique la torture, l’extorsion et la privation de nourriture. Ahmed Ba, un jeune ivoirien, a été enfermé dans une de ces prisons. Après y avoir subi de lourds sévices, il est parvenu à s’enfuir. Profondément marqué par son expérience, il témoigne.

Ahmed Ba est ivoirien, il a 28 ans. Alors qu’il cherche à traverser la Méditerranée, il se retrouve emprisonné dans un camp de migrants en Libye. Il y subitdes tortures, des privations d’eau et de nourriture et est forcé d’appeler régulièrement sa famille pour leur demander de l’argent. Sévèrement blessé par les tortures, on ne lui fournit que du doliprane, exigeant toujours plus d’argent. Ahmed est parvenu à s’enfuir et a rebroussé chemin. Sory I. Konaté l’a rencontré à Agadez au Niger le 23 octobre. Nos journalistes Mahaut Landaz, Noé Pignède et Marième Soumaré l’ont également retrouvé au Sénégal en novembre.

Vous aimez cet article? Partagez-le!