Dernier voyage : Faire parler les corps (3/3)

Dimanche 5 novembre, un navire espagnol accoste au port de Salerno, en Italie du Sud. A bord du Cantabria, 259 hommes et 116 femmes sont débarqués dans cette ville de la côte amalfitaine. Ils sont partis des côtes libyennes sur quatre bateaux pneumatiques et ont été recueillis en Méditerranée deux jours plus tôt. Parmi eux, 26 cadavres de jeunes femmes nigérianes mortes noyées. Un véritable « drame humanitaire » pour le préfet de Salerno, Salvatore Malfi. Elles ont entre 14 et 20 ans et sont parties le coeur plein d’espoir. Vingt-six corps muets, vingt-six numéros dont l’histoire, la vie, le voyage resteront inconnus.

Dernier voyage (3/3). Nous avons retracé le chemin de ces vingt-six corps. Pendant une semaine, une équipe de médecins légistes a autopsié les défuntes et archivés tatouages, cicatrices et empreintes. Autant d’indices d’une vie passée.

Dernier voyage (3/3) Faire parler les corps

Louise Cognard & Sarah Cozzolino.

Vous aimez cet article? Partagez-le!